Calories dans le chewing-gum

100g de chewing-gum vous apportent :

Calories : 360 Kcal
0g de protéines
90g de glucides
0g de lipides

Combien de calories dans un chewing-gum ?

A l'origine, les chewing-gums disponibles sur le marché étaient fabriqués à base de chiclé, le latex produit par un arbre, le sapotillier. On le mélangeait avec de la gélatine, de la résine, du glucose et des arômes afin d'obtenir une pâte à mâcher parfumée. C'est encore le cas aujourd'hui pour certains produits haut de gamme mais, pour le reste, la chiclé a été remplacée par un mélange de caoutchouc synthétique et de résines. Il n'a donc plus rien de naturel. Des chewing-gums, il en existe une variété impressionnante. Difficile donc de définir une valeur calorique précise. Cependant, pour un produit qui est constitué avec du sucre et non un édulcorant, il est possible d'indiquer une moyenne. Ainsi, ce type de chewing-gum apporte environ 360 kcal pour 100 grammes. Ces calories proviennent essentiellement de glucides dont l'Index Glycémique est élevé.

Le chewing-gum à travers les âges

On pourrait penser que le chewing-gum est un aliment récent. Et pourtant, nos ancêtres de la préhistoire mâchaient déjà des sèves de conifères. Les Mayas utilisaient celle de sapotillier, il y a plus de 5000 ans déjà. Cependant, les Américains n'ont découvert le chewing-gum qu'à partir du 19e siècle lorsqu'un négociant en chiclé revendit sa marchandise à un pharmacien. Le produit fut, par la suite, commercialisé et son succès grandit. Puis, lors de la Première Guerre mondiale, le chewing-gum prit son essor en Europe à travers les soldats Américains qui avaient pris l'habitude d'en mâcher.

La préparation du chewing-gum

Alors que la préparation de l'antique chewing-gum, à base de chiclé, devait être assez simple, puisque nos ancêtres se contentaient de mâcher de la sève, c'est aujourd'hui une préparation complexe. La recette demande un processus de malaxation de plusieurs heures à haute température. Un élastomère synthétique est utilisé comme base. On lui ajoute du sucre ou des édulcorants pour donner un goût sucré, ainsi que des arômes, pour la saveur. De nombreux additifs sont également incorporés, comme les colorants, les stabilisants ou les émulsifiants. Tout cela est malaxé puis versé dans une extrudeuse pour obtenir des tablettes ou des dragées, qui sont ensuite refroidies puis maintenues à une température stable pendant environ 2 jours. Vient enfin l'emballage, généralement dans de l'aluminium pour les tablettes. Les dragées sont recouvertes de sucre durci et placées dans de petites boîtes en carton.

Le chewing-gum pour le régime

Très sucrés, les chewing-gums sont déconseillés pour un régime. De plus, ce ne sont pas des aliments indispensables. On conseille quelques fois d'utiliser des chewing-gums sans sucres pour tromper la faim pendant un régime. Mais, ce n'est pas une bonne tactique car ces produits contiennent des édulcorants possiblement nocifs, qui n'aident pas au sevrage de la saveur sucrée. De plus, la mastication peut perturber la digestion et créer des ballonnements, ce qui n'aide pas pour conserver un ventre plat. Pire, cette mastication, en stimulant la sécrétion de salive et de suc gastrique, peut finalement provoquer une sensation de faim.