Calories dans le Haddock

100g de Haddock vous apportent :

Calories : 81 Kcal
19g de protéines
0g de glucides
0,6g de lipides

Combien de calories dans le Haddock ?

Le haddock n’est pas une espèce de poisson mais le nom donné à l’aiglefin quand il est salé et fumé. En termes de nutrition, le haddock est une source importante de protéines complètes, au même titre que la viande. Avec moins de 1 g de lipides pour 100 g, il se classe parmi les poissons dits maigres. Pas étonnant donc que le haddock soit si peu calorique. En effet, 100 g apportent 81 calories.

Comment cuisiner le haddock ?

Contrairement à l’églefin, le haddock n’est pas un poisson frais. Avant de pouvoir le cuisiner et le déguster, il est conseillé de le mettre à tremper dans du lait. Pourquoi ? Tout simplement pour qu’il reprenne sa texture et sa saveur naturelle, mais également pour le dessaler. Mais, pour les plus pressés, vous pouvez tout simplement sauter cette étape et pocher le haddock dans un mélange d’eau et de lait. Vous pouvez même le pocher dans deux eaux de cuisson différentes pour éliminer un maximum de sel. Généralement, le haddock est servi avec des pommes de terre vapeur et une sauce à la crème ou au beurre. Son petit goût fumé accompagne également très bien les choucroutes de la mer. En termes de quantité, il faut compter entre 100 et 150 g de haddock par personne.

Le haddock pour le régime

Avec la volaille, le poisson est l’un des principaux aliments recommandés pour le régime. Le haddock est un allié minceur par excellence. Et ce, autant par son apport en protéines, indispensables pour prévenir la fonte musculaire, que par sa faible teneur en gras, idéal dans le cadre d’un régime amaigrissant. Par contre, pour qu’il reste diététique, le haddock ne doit pas être accompagné d'une sauce grasse. De plus, attention à la teneur en sel de ce poisson. Pour les personnes sujettes à l’hypertension artérielle, il est conseillé de toujours le cuisiner après l’avoir dessalé.

Le saviez-vous ?

Le haddock présente une légère couleur orangée. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, elle n’est pas le résultat du fumage du poisson mais de l’utilisation d’un colorant naturel, le rocou. Le haddock n’est pas la seule variété de poisson fumé. Dans le commerce, il est tout à fait possible de trouver des filets de lieu ou de cabillaud fumés. Pourtant, seuls les filets d’aiglefin ont droit à l’appellation haddock. Les stocks d’aiglefins, dans leur milieu naturel, sont considérés comme abondants. Ainsi, il n'y a pas d’inquiétude à avoir si vous voulez consommer ce poisson ou sa version fumée. Même chose en ce qui concerne la pollution. Comme l’aiglefin ne consomme que de petits poissons, crustacés et mollusques, les risques de contamination sont limités.